François Chevalereau nous présente une nouvelle maquette d’un bâtiment industriel d’Ars, la conserverie de sardines.

La présence de l’usine à sardines de 1910 à 1930, au lieu-dit La Grange, est très bien documentée dans l’ouvrage de Monsieur René Brunet « Ars notre beau village ». J’invite le lecteur à s’y reporter.

Pour ce qui est de se représenter ce à quoi cette usine ressemblait, les documents sont rares. Nous disposons, heureusement, d’un plan des établissements Courtin, établi probablement au moment de sa cession et de quelques cartes postales anciennes conservées aux archives de la communauté de communes de l’île de Ré.

A partir de ces documents, j’ai tenté une restitution en 3.D, sous forme de maquettes, du site de l’usine et de son intérieur. Pour retrouver le cheminement  de la mise en conserves des sardines, je me suis rendu à Concarneau, aux actuelles usines Courtin qui étaient propriétaires de l’établissement d’Ars et surtout à Loctudy, à la conserverie Le Gall, inscrite à l’inventaire des monuments historiques en 2016, contemporaine de l’usine d’Ars ; elle a conservé tout son mobilier et ses machines.

L’usine a été implantée en 1910, à l’emplacement d’anciens fours à chaux, actifs de 1845 à 1894. La jetée, utilisée pour les fours, a été prolongée pour la sardinerie en 1916. Elle fermera en 1930, les sardines se faisant trop rares. Elle sera démolie pendant l’occupation Allemande en 1943.

La main-d’œuvre qualifiée venait de Bretagne et était logée sur place et dans le village d’Ars.

Un ancien numéro du tambour avait parlé de la sardinerie . Voir ici.

Maquette la grange (F Chevalereau)
Maquette la grange
La jetée
La jetée
La sardinerie vue de la jetée
La jetée et la sardinerie
Maquette de la conserverie

Cheminement du traitement des sardines

V Livraison du poisson. → 0 Sardines fraiches en caisses. →1 Etêtage : vider rapidement le poisson. → 2 Lavage et rinçage dans un bain de saumure. →3 Disposer les sardines sur des grilles.

4 Séchage au soleil ou en séchoir mécanique. → 5 Cuisson : frire le poisson dans de l’huile d’arachide ou d’olive. → 6 Mettre le poisson en boites après séchage et égouttage.

7 Remplir les boites d’huile ou de sauce. → 8 Fermer les boites par sertissage mécanique. →9 Stériliser les boites dans l’autoclave.

10 Nettoyage des boites à la sciure et contrôle qualité. →11 Mise des boites en caisses.

12 Stock de caisses vides. Stock de caisses pleines . – 13 Expédition et transport des boites de sardines. – 14 Bureau du contremaître. – 15 Salerie. – 16 Atelier – 17 Chaufferie

Préparation des sardines

Séchage et cuisson des sardines

Mise en boite et stérilisation

Finalisation des caisses