L’Association d’Information Arsaise et le Tambour d’Ars.

Ils sont intimement liés depuis toujours.

Le Tambour d’Ars, a été créé à l’initiative de Pierre Goguelin, résident secondaire et d’Emile Gaudin, maire pour faire le lien entre les « Arsais d’Ici et d’Ailleurs » en 1975.

L’AIA a vu le jour en 1980 pour assurer la continuité du Tambour, à la suite de l’antenne arsaise de l’Association des Amis de l’île de Ré.

Pour adhérer ou renouveler votre adhésion, suivez ce lien.

 

L’Association d’Information Arsaise.

En août 1981, sa première Assemblée Générale a élu pour président, Pierre Goguelin, l’initiateur du Tambour d’Ars.

Les objectifs définis par les statuts sont restés inchangés depuis sa création :

  • La culture et la communication.
  • L’information des habitants permanents et secondaires de la commune d’Ars en Ré, Charente Maritime, de toutes autres personnes qui pourraient être intéressées par les événements passés, présents et futurs de cette commune.
  • Les réunions, publications et l’organisation d’événements en sont les principaux moyens d’action.
  • L’animation de la revue « Le Tambour d’Ars » en représente une des tâches principales.

Le CA comporte statutairement des membres actifs (au moins 3) et deux représentants de la commune qui ont voix délibérative.

La convention qui lie la commune et l’association précise le rôle de chaque partie concernant la publication du Tambour.

L’AIA organise habituellement conférences, expositions et toutes manifestations conforme à ses buts.

Ainsi pour l’année 2018 on peut citer : la parade des OFNI, les journées du patrimoine ainsi que l’aboutissement du projet « 14-18. Mémoire d’un village rétais », sans oublier la réalisation de 2 numéros du Tambour d’Ars.

Le Tambour d’Ars

Conçu et réalisé par l’AIA (Association d’Information Arsaise) composée de bénévoles, il s’intéresse à la vie passée et présente du village et parait deux fois par an, en janvier et juillet.

Traditionnellement il comporte 3 parties :

  • le « Tambour de la Mairie », c’est à dire, le bulletin municipal proprement dit.
  • un espace « associations » une rubrique « jeunesse » avec les articles émanant de l’école et de l’accueil de loisirs.
  • la partie magazine aux rubriques variées : « gens d’ici gens d’ailleurs », « patrimoine » « vie locale », « un peu d’histoire »… ces rubriques sont choisies en fonction des centres d’intérêts des membres du CA et des opportunités qu’offre la vie locale.

Il est ainsi devenu au fil des ans le fidèle reflet de la vie du village.

Mode de distribution :

  • A disposition des habitants gratuitement à l’accueil de la mairie.
  • Les adhérents de l’association le reçoivent à leur domicile.

Financement :

  • En partie par le soutien des commerçants locaux, grâce à leurs encarts publicitaires.
  • Les cotisations des adhérents.

Pourquoi ce titre « le Tambour d’Ars » ?

Comme dans nombre de communes, pendant longtemps un crieur municipal transmettait de vive voix les annonces de la mairie et diffusait les informations importantes en prévenant de son arrivée par des roulements de Tambour.

Cette revue a été créée à peu près au moment où le crieur municipal a cessé son activité.

Clin d’œil

Depuis 2006, l’emblème du village, son célèbre clocher noir et blanc figure sur la couverture de chaque numéro du Tambour !

Fermer le menu