Après une (trop) longue interruption, et un galop d’essai en 2015 sur le plan d’eau des optimists, l’AIA, avec l’appui d’associations en charge de l’animation de la commune,décida de relancer en 2017 cette sympathique manifestation qui avait laissé tant de bons souvenirs (souvent humides) à ceux qui y avaient assisté ou participé.

Le principe en est simple: construire un engin qui ressemble à tout sauf à un bateau et lui faire parcourir, à la seule force des bras ou des jambes, un aller-retour dans le chenal d’Ars en partant de la cale de l’école de voile.

La prochaine parade se déroulera le 18 Aout 2019 à partir de 17h30.

Pour vous inscrire vous pouvez afficher le formulaire, le compléter , l’imprimer , le signer et l’envoyer à Bertand Dupic (voir l’adresse dans le document)

Jours
Heures
Minutes
Secondes

Voir les années antérieures  2017 2018 (cliquer sur l’année voulue) ou des images du XX° siècle

2017

Le 23 juillet donc, malgré un temps à ne pas mettre un OFNI dehors, de courageux concurrents décidèrent d’affronter la pluie et le vent pour offrir à un public tout aussi courageux le spectacle d’engins tentant désespérément de remonter le chenal d’Ars face à un vent de suroît à décorner les bœufs.

Bien que le bel ordonnancement de la parade en ait quelque peu souffert, la moitié de la flotte dérivant inexorablement vers Trousse Chemise, les encouragements de la foule et les chants des Gaillards des Pertuis, utilement complétés par le remorquage des bateaux du CNAR et de l’AUPAR, permirent aux OFNI de faire montre de leur originalité, à défaut de leur qualité nautique, et de revenir à bon port.

Un jury d’experts « ès OFNI»récompensa chaque équipage à la hauteur de ses mérites par des prix prestigieux composés pour l’essentiel de bouées et de pistolets à eau.

La bonne humeur dans laquelle se déroula cette parade compensa largement les rigueurs du temps,à tel point que les participants se dirent prêts à renouveler l’expérience.

Une deuxième édition eut donc lieu le 20 août.

Après la pluie, le beau temps. C’est en effet sous un soleil radieux que les OFNI s’élancèrent d’un cœur joyeux dans le chenal qu’ils purent cette fois-ci remonter jusqu’au petit phare avant de faire demi-tour et de rejoindre sains et saufs(mais mouillés) leur point de départ.

Et comme tout finit par des chansons, les Gaillards des Pertuis saluèrent cette performance en entonnant des chants marins applaudis par un nombreux public.

La remise de prix tout aussi prestigieux que ceux de la première édition et le pot de l’amitié mirent une dernière touche au succès de cette 2ème parade.

2018

Une dizaine d’engins improbables ont ainsi testé le principe d’Archimède pour parcourir un aller- retour dans le chenal à la force des bras et des jambes.

Dès le début de l’après-midi la cale de l’école de voile s’était transformée en un chantier naval où les équipages clouaient, vissaient, arrimaient ou gonflaient les différentes pièces de leur puzzle nautique dont l’assemblage devait leur permettre de parcourir le chenal avec l’espoir de ne pas sombrer en chemin.

Les noms évocateurs de certains OFNI (« La galère » ou « Rame Rame ») démontraient la conscience qu’avaient les concurrents de l’ampleur de la tâche qui les attendait.

La mise à l’eau laborieuse de certains d’entre eux fit douter un moment de leur chance de succès mais ils tinrent finalement bon et rejoignirent tous l’arrivée fatigués, trempés mais heureux.

Ils reçurent les encouragements, à terre, des Gaillards des Pertuis, et sur mer, de la Philharmonie d’Ars ainsi que ceux d’un nombreux public venu assister à leurs ébats nautiques.

Pour les récompenser de leurs efforts le jury leur décerna un certificat de flottabilité bien mérité.

Et comme tout se termine par des chansons les Gaillards et la Philharmonie ajoutèrent une touche musicale à cette parade qu’un pot de l’amitié conclut dans la joie et la bonne humeur.

Au siècle dernier

Ces images  des OFNI du XX° siècle ont été mises à disposition par le CNAR.

Fermer le menu